727 Sailbags jette l’ancre à Paris

Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



La marque bretonne, qui multiplie les créations en voiles de bateau recyclées, vient d’ouvrir sa première boutique dans la capitale.

Elle en a fait du chemin, la petite marque lorientaise ! En quelques années, ses sacs coupés dans des toiles de bateau usagées se sont fait repérer au-delà du cercle des mordus de nautisme et des frontières de l’Hexagone.

Les créations se sont multipliées : polos, lampes, poufs, transats… Les Parisiens peuvent désormais les découvrir et les toucher dans la petite boutique toute simple que 727 Sailbags vient d’ouvrir dans le centre de la capitale*.

JPEG - 74.9 ko
727 Sailbags
La boutique de 727 Sailbags à Paris, rue du Jour.
© DR

Cet espace de vente et d’exposition met en valeur l’évolution des collections. Sacs à mains ou de voyages, besaces, cabas, housses d’ordinateurs, vêtements ou objets de décoration sont tous des pièces uniques. Les premiers modèles, d’allure récup’, côtoient maintenant du haut de gamme. Comme l’édition limitée Eric Tabarly, réalisée dans les voiles des Pen Duick du célèbre navigateur, après que sa veuve en eut fait don aux Bretons.

Made in Morbihan

Séduit, BienBeau vous en avait parlé dès sa sortie l’année dernière. Parce que nous avions un faible pour le sac polochon et que nous aimons les fiches d’authentification sur les produits, qui garantissent l’origine et pointent sur quelle partie du globe la voile a pris le vent. Mais aussi pour des raisons plus nobles : donner une seconde vie à ces différentes toiles, qui peuvent être polluantes, éviter leur enfouissement (méthode préférée à l’incinération, plus compliquée). Tout ça fait main et made in Morbihan.

Non content de s’acoquiner avec de fameux skippers (Vincent Riou, Armel Le Cléac’h, Yann Eliès, Samantha Davies, une écolo convaincue…), voire de prestigieuses équipes, comme Oracle, vainqueur de la Coupe de l’America 2013, 727 Sailbags soigne sa montée en gamme. « Nous voulons mieux valoriser la voile, en l’associant à des matières nobles », souligne Erwann Goullin, l’un des trois associés.

Luxe

Très représentatif, le style croisière chic de la collection Saint Tropez, lancée en septembre, est le fruit d’un partenariat avec le maroquinier de luxe Goyard. Auparavant, des mailles de marinières Armor Lux avaient servi de doublure dans la série Belem. On a également vu apparaître des coudières en spi sur les manches de pulls en cachemire Eric Bompard.

JPEG - 71.9 ko
727 Sailbags
Les fondateurs de 727 Sailbags, Jean-Baptiste Roger (au centre), Erwann Goullin et Anne Beyou.
© DR

Reste que les voiles trouées ou rouillées et le travail de certaines pièces sont un vrai casse-tête pour l’entreprise. Alors elle en parle à d’autres, pour voir si une idée leur vient. Bingo. Un ferronnier voisin a trouvé comment recycler la têtière, cette extrémité très rigide et abîmée dont 727Sailbags ne pouvait rien faire. « Il les transforme en dossiers de chaises », signale Erwann Goullin. A voir aussi dans la boutique, des tables du même créateur, très réussies.

Et maintenant, les maillots de sport !

Petite surprise au sous-sol de ce show-room, privatisable pour des soirées « ambassadeur », où les bons clients peuvent inviter en leur nom et faire bénéficier leurs amis d’une réduction : une nouvelle marque, 1Bag1Match, s’expose. Son créneau : transformer des maillots de sport usagés en sacs ou housse d’Ipad.

Une idée des dirigeants de 727 Sailbags, qui ont des parts dans cette nouvelle aventure, mais laisse un tiers la développer auprès des joueurs, des clubs (Lorient, Sochaux…) ou des fédérations. « L’activité démarre très bien », affirme Erwann Goullin. On vous en reparle bientôt !

* : Boutique 727 Sailbags/1bag1match : 19, rue du Jour 75001 Paris.

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales