Eau de Castalie, CellBag : nouvelles histoires d’eau

par Eric Lecluyse | 02-12-2011
Mots-clés : CellBag | Eau de Castalie
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



Ce sont deux nouveaux concepts rafraîchissants : l’Eau de Castalie est une drôle de façon de se désaltérer au resto, le CellBag un étrange sac « sportwear » conçu pour transporter de l’eau.

JPEG - 20.7 ko
CellBag
© Phase One Photography/DR

CellBag, le sac à eau

On dirait une blague. Mais non, le CellBag existe bel et bien, et il était présenté mardi 29 novembre au Laboratoire, ce haut-lieu du design à Paris.

Ce curieux objet est un sac « sportwear », à porter en bandoulière ou sur le dos, avec gourde incorporée (en plastique de type PET, celui des bouteilles d’eau), le tout enroulé autour d’un axe coloré.

La partie gourde d’une capacité d’un litre, sorte de large tuyau en accordéon, est détachable.

Mais on peut aussi boire à même le sac, une attitude qui ne manquera pas surprendre les passants (genre « Regarde, elle est en train de têter son sac, bizarre cette fille… »).

Conçu à partir du « modèle universel que sont nos cellules biologiques » par Mathieu Lehanneur, David Edwards et les équipes d’ArtsScience Labs, cet ovni est théoriquement destiné « au trekking, au camping, aux événements sportifs, aux voyages ou tout simplement pour un lunch ou une pause snack au bureau ».

JPEG - 12.8 ko
CellBag
Des gourdes de CellBag reliées entre elles, lors de la présentation du 29 novembre 2011, au Laboratoire, à Paris.
© Loïc Mangin / DR

On peut aussi acheter plusieurs gourdes et les clipser les unes aux autres de façon à transporter plus de liquide. Le CellBag peut alors être porté sur le porte-bagages d’un vélo.

Chaque vente est redistribuée à un projet humanitaire dont le but est d’utiliser à terme le CellBag comme moyen d’améliorer le transport de l’eau dans des pays en voie de développement.

Prix : 75 € et 15 € par gourde supplémentaire (disponible au Lab Store, 4, rue du Bouloi 75001 Paris) ou sur le site dédié.

JPEG - 22.9 ko
CellBag
Présentation du 29 novembre 2011, au Laboratoire, à Paris.
© Loïc Mangin / DR
JPEG - 14.9 ko
Eau de Castalie

L’Eau de Castalie, précieuse et locale

Présentée comme “l’alternative durable aux eaux minérales en bouteille”, l’Eau de Castalie fait son apparition ces jours-ci dans les restaurants (à La Robe et le palais dans le 1er ou à L’Epi Dupin dans le 6e, entre autres).

Il s’agit d’eau du robinet filtrée par une fontaine et présentée dans une élégante bouteille en verre. L’eau générée peut être plate ou gazeuse (le restaurateur peut ajuster la minéralité, la température et la finesse du pétillement).

L’idée, développée par Thibault Lamarque, un ancien de Véolia Environnement et Alter Eco, consiste à proposer une eau moins chère que l’eau minérale, et surtout moins nocive pour la planète (cette solution résout les problèmes de transport des bouteilles d’eau entre la source et le lieu de consommation, d’utilisation de plastique pour l’emballage et permet de réutiliser les bouteilles en verre).

Le filtrage élimine le chlore, les particules et les éventuels résidus liés aux canalisations tels que les métaux lourds, tout en conservant minéraux et oligo-éléments naturels, assure la jeune société.

JPEG - 25.9 ko
Eau de Castalie
Une fontaine.
© Delphine Bedel / Eau de Castalie

Les filtres, à base de charbon d’origine végétale, sont recyclés après utilisation. Les produits d’entretien, issus de la chimie végétale, ne sont nocifs ni pour l’environnement, ni pour les techniciens, et fontaines et les filtres sont fabriqués en Europe pour minimiser l’impact environnemental lié au transport, assure le concepteur.

Prix : comptez entre 2,50 € et 4 € la bouteille (les restaurateurs sont toutefois libres de fixer un tarif plus élevé).

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales