Centre commercial

2, rue de Marseille 75010 Paris
Métro : République / Bonsergent
www.centrecommercial.cc
+ Facebook

Horaires :
du mardi au samedi de 11h à 19h30.

Contact e-mail :
contact@ centrecommercial.cc

Téléphone :
01 42 02 26 08

Les + :

- Marques pointues

- Mix neuf et récup’

- Parti pris engagé

- Expos d’artistes

Centre commercial : quête de sens et courses de fond

Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook

Ce tout nouveau concept store mixe mode éthique et expression libre. Du grand art.

Rarement l’ouverture d’un Centre commercial en plein Paris aura été aussi discrète… Il faut dire que ce nouveau spot de la petite rue de Marseille, dans le 10e, qui a éclos début décembre 2010, est tout sauf un temple du shopping. S’il se nomme « Centre commercial », c’est par pure dérision : une référence au philosophe Bernard Stiegler, pourfendeur de notre société « qui souffre de la consommation »…

Reprenons. Il était une fois Veja, petit marque de baskets éthiques devenue grande en six ans à peine. Un jour, ses deux fondateurs, Sébastien Kopp et Ghislain Morillion, imaginèrent un lieu alternatif qui serait le reflet de l’esprit Veja : on y trouverait des articles de mode -pas seulement les leurs et pas n’importe lesquels- mais aussi de la récup’, de la culture, et on pourrait y assister à des événements inattendus… Ainsi naquit ce Centre commercial d’un nouveau genre, concept store siglé d’un mystérieux CC cursif qui semble moquer nos habitudes consuméristes, dans ce quartier du canal Saint-Martin où les bobos aiment à s’égarer.

L’endroit est des plus agréables pour découvrir -expérience rare- une vingtaine de marques de chaussures et vêtements « responsables », qu’elles soient d’ailleurs (duffle-coats du britannique Gloverall, pièces minimalistes de la créatrice suédoise Camilla Norrback, etc.) ou d’ici (Veja bien sûr, mais aussi du made in France de Saint-James, La Botte Gardiane, Repetto ou Paraboot...). Comptez une trentaine d’euros pour les premiers prix (27 € le débardeur et 37 € le T-shirt Leaf, 30 € le porte-monnaie Veja en cuir tanné naturellement).

Et il y a tout le reste, qui fait sens en un tel lieu. Des livres et magazines (le dernier Houellebecq, la revue XXI, du Bret Easton Elllis...), des DVD (comme le documentaire Le Monde selon Monsanto de Marie-Monique Robin), mais aussi quelques meubles et de la belle vaisselle (sélection du moment d’un brocanteur partenaire) et de solides vélos de ville à l’allure rétro remis en état par Ateliers sans frontières (entre 140 et 190 €).

La grande boutique est en outre conçue pour accueillir des artistes. Le plasticien brésilien Kleber Matheus a ouvert le bal avec son installation de néons. Pour la suite, rien n’est encore arrêté. N’hésitez pas à passer pour vous renseigner : ce n’est pas ici qu’on vous rembarrera parce que vous parlez beaucoup et n’achetez rien. Pour reprendre le titre d’un ouvrage de Stiegler, Ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue ne s’achète pas, n’est-ce pas ?

(Photos : DR. Illustrations : Nicolas Hubesch.)

C'est une bien belle adresse parce que...

Un tel concentré de marques éthiques est rare. Les responsables de ce Centre commercial dégotent régulièrement de nouvelles griffes. Récemment, des parkas Heritage Research fabriquées dans le nord de l’Angleterre.

Les vélos retapés sont vraiment top. Bonne pioche que de proposer des deux-roues vintage, accessoires rêvés pour peaufiner son look d’urbain branché. Arrivages réguliers, le prochain le 13 janvier, profitons-en.

La programmation culturelle promet. On peut faire confiance à l’équipe de Veja, investie en faveur du débat citoyen, de l’expression artistique et des médias indépendants, pour nous surprendre...

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales