Cotuesday, un mardi pour tout (é)changer

Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



Les pionniers français de la consommation collaborative lançaient mardi 10 avril leur première soirée mensuelle, le Cotuesday, pour que curieux et utilisateurs de ces nouveaux services se connaissent, échangent, et plus si affinités...

Sept sites pionniers ont décidé de rendre la consommation collaborative un peu plus festive. Pretachanger, Cityzencar, Colocation.fr, Colunching, Guesttoguest, Mutinerie, Covoiturage.fr et Néo-nomade organisaient donc mardi 10 avril leur premier Cotuesday. Tous ceux que ces nouvelles formes de partage attirent étaient invités à se retrouver pour la soirée, dans un pub près des Champs-Elysées.

Pas toujours facile de se frayer un chemin jusqu’au bar au plus fort de la soirée. Mais naviguer entre les convives permettait aussi de lire, mine de rien, le petit badge que chacun arborait pour indiquer ce qu’il ou elle avait à partager : voiture, appart’, bureau… Bonne idée pour vite briser la glace.

JPEG - 68.2 ko
Cotuesday
Mardi 10 avril 2012.
© Christine Taconnet/BienBeau.fr

Motivations multiples
Ambiance à 20 h. Un jeune chercheur en mobilité, venu prendre le pouls et rencontrer du monde, raconte les déboires de rétroviseur qui l’empêche pour l’instant de louer sa voiture. David Laval, l’un des cofondateurs de CityzenCar, papote avec un « concurrent » (un mot banni) de BuzzCar, autre service de location entre particuliers, de ce qui peut freiner les utilisateurs potentiels. « On évoque toujours les propriétaires de belles voitures qui ont peur qu’on leur abîme. Mais n’oublions pas tous ceux qui pensent que leur véhicule n’est pas assez bien ! ».

Une avocate adepte de Colunching – une belle histoire, partie d’une page Facebook en France et qui essaime dans le monde – fait connaissance avec le secrétaire particulier d’un PDG, tiré à quatre épingles, comédien à ses heures et inconditionnel des repas partagés. « J’en fais deux par semaine en moyenne. Ça m’ouvre des horizons. Je rencontre des personnes à qui je n’aurais probablement jamais parlé en d’autres circonstances. Mais attention : les déjeuners sont très courus, il faut s’inscrire très vite ! ».

Cotuesday
© Christine Taconnet/BienBeau.fr

Phénomène de société révélateur d’aspirations nouvelles ? Manière de baisser les coûts en temps de crise ? Çà et là, les conversations s’animent pour décrypter la tendance. Certains se laissent aller à dragouiller gentiment tandis que d’autres, plus sérieux, parlent « business model ».

Une nouveau phénomène
Une économiste qui veut partager des chevaux, une jeune femme axée sur la transmission des savoirs (« le partage rémunéré, pas l’échange, j’insiste ») sollicitent les conseils de leurs aînés dans la consommation collaborative. Parmi eux, Frédéric de Bourguet, président de Colocation.fr, bientôt dix ans d’existence, et développeur de Colunching.fr, fait figure de vieux routard.

Un organisateur de salons passe de groupes en groupes pour mieux comprendre l’importance de ce qui se trame. « Il me semble que c’est un phénomène vraiment nouveau et qu’il ne faut pas qu’on rate le coche," hasarde-t-il. Un sourire, deux mots, et il repart glaner d’autres cartes de visite.

Professionnels et particuliers échangent encore bons plans, astuces et visions bien au-delà de 22h, horaire officiel de fins des agapes. Après quelques bières (pas données, à 7 € pièce) sur des ventres vides, l’humeur est gaie et le tutoiement de rigueur. On repart l’agenda plein de nouveaux numéros, la tête un peu plus prête à changer le monde. L’esprit vous tente ? Alors suivez le blog ou la page Facebook pour ne pas rater le prochain rendez-vous.

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales