En 2012, luttons contre le green blues !

par Eric Lecluyse | 02-01-2012
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



L’année écoulée a été marquée à Paris par la mise en service mitigée d’Autolib’, de chouettes lancements, tels Boco et Le Retour à la Terre, mais aussi des fermetures de pourtant belles adresses, comme Repec’Table et Quinoé. Petit bilan, et perspectives pour 2012.

Ce qu’on a regretté en 2011…

On vous en parlait il y a près d’un an : le resto solidaire Repec’Table de Laurent Bolon, rue de La Tour D’Auvergne, a fermé ses portes fin 2011, tout comme Quinoé, de Marion Streiff et Melissa Sanchot, dans le 8e, où l’on servait des repas équilibrés et pratiques à emporter dans des pots en verre consignés. Qu’on se le dise : la restauration, même bio, est une aventure risquée, surtout en temps de crise…

On attendait aussi beaucoup d’Autolib’, dont la mise en service nous a beaucoup déçus, comme nous l’expliquions récemment. Réservation hasardeuse, voitures déstabilisantes, assistance défaillante : espérons que ces erreurs de jeunesse seront vite corrigées, sinon le service risque bien de faire un flop.

Ce qu’on a apprécié en 2011…

Heureusement, de réjouissants concepts ont aussi fleuri en 2011 : Boco, le fastfood à la française des frères Ferniot (des bons plats de grands chefs dans des bocaux), dans le 1er, qui pourrait gagner d’autres quartiers parisiens, le splendide supermarché bio Le Retour à la Terre de Catherine Chalom, près du Panthéon, la marque de pâtes et céréales bio et locavores ICI :.

JPEG - 57.1 ko
Les frères Ferniot (à gauche Simon, à droite Vincent) et leurs "Boco".
© DR

On peut aussi évoquer la mignonne cantine Mamie green de Stéphanie Assouline et Emilie Goldman dans le 11e, Bioburger dans le 2e et le tout nouveau concept de restauration rapide bio (en partie) et de terroir Comin’ Garden d’Edith Bougenault, 63, rue du Faubourg-Poissonnière dans le 9e, d’inspiration lyonnaise (quenelles et ravioles), dont nous vous reparlerons très bientôt.

Et puisque les occasions de faire la fête ne sont pas si nombreuses, saluons la première édition de la Green Pride, qui s’est déroulée en octobre dernier.

Ce qu’on espère pour 2012…

Il y a les lancements qu’on suit de près, comme celui du restaurant végétarien de l’ONG Sea Shepherd près de Gambetta, prévu pour ce début d’année, à l’initiative de Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, instigatrice du projet avec Laura Dakin, cuisinière de l’ONG. Mais aussi d’autres initiatives gourmandes dont nous vous causerons prochainement.

On espère également assister à une meilleure année pour la mode éthique (le secteur souffre beaucoup), et voire éclore encore plus d’initiatives engagées dans une logique de réutilisation et de réparation, comme L’Interloque dans le 18e, La Débrouille Compagnie (qui a ouvert une boutique en 2011 dans le 20e en complément de son atelier du 19e) ou encore Oxfam avec ses belles bouquineries et Emmaüs, qui dispose déjà, entre autres, d’une belle boutique engagée au 104, dans le 19e.

Alors, malgré la crise qui se prolonge et les tentations de repli sur soi, avec toute l’équipe de BienBeau, nous vous souhaitons une bien belle année 2012, humaine, engagée et joyeuse !

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales