Hope Café

64, rue Lamarck 75018 Paris
Métro Lamarck-Caulaincourt (Ligne 12)
http://hope-cafe.com

Horaires :
du mardi au samedi, 10h-24h (dernier service 23h). Brunch le dimanche de 10h à 16h (sauf exceptions pendant les vacances scolaires, signalées sur Facebook).

Téléphone :
01 46 06 54 40

Les + :

- Savoureuse cuisine

- Plats végétariens

- Cadre agréable

- Petite épicerie

- Ouvert tard le soir

- Brunch du dimanche

Hope Café : à toutes saveurs

par Eric Lecluyse | 16-02-2011
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook

Bio et « veggie friendly », ce pimpant « café restaurant épicerie » récemment posé dans le quartier Lamarck-Caulaincourt a tout pour plaire.

Les habitués du quartier se souviennent peut-être de La Ferme poitevine, une boutique de produits du terroir quelque peu désuète qui se dressait ici, sur la placette à la jonction des rues Lamarck et Caulaincourt. Une autre époque, révolue : le Hope Café a investi les lieux au début de l’été 2010, dans un registre gourmand très différent, cosmopolite et 100% bio. Un coup de jeune déjà salué par Le Fooding et remarqué par des clients friands de cuisine goûteuse et saine, que ce soit le midi, en soirée ou le dimanche pour bruncher.

Imaginez un restaurant de burgers de Brooklyn ou une cantine / épicerie berlinoise… vous y êtes ! Devanture jaune flashy, cuistot au tablier noir affairé derrière le bar, quelques places « mange-debout » et une dizaine de belles tables garnies de chaises dépareillées, dans un espace accueillant aux matériaux bruts : acier, bois épais, béton ciré… « On a débité nous-mêmes des poutrelles de six mètres et découpé des planches de bois brut pour donner cette ambiance sans chichis, comme on les aime. On avait envie d’ailleurs, d’un lieu comme j’ai pu en voir en Australie ou comme le Bill’s à Brighton, une référence », explique Franck Jouanne.

Franck Jouanne et Pablo Dugas, les fondateurs, forment un étonnant duo de bourlingueurs apaisés, physique sec et parole déliée. Franck le sportif modeux (ex-grand voyageur / surfeur / skateur passé par Antik Batik et Colette) et Pablo le touche-à-tout fan d’aquaculture (cet ancien de la prod’ télé a déjà créé une société de restauration traiteur et s’occupe d’étangs dans la Dombes, où il introduit des brochets, tanches et carpes). Forcément, il fallait un chef atypique pour compléter le tableau : ce sera Alexandre Nava, originaire de Perpignan, un « fana de cuisine asiatique et du monde » qui a laissé tomber son job dans la com’ pour passer son CAP cuisine en candidat libre et faire ses classes dans un hôtel-restaurant de standing sur la Côte d’Azur. Quelques mois seulement qu’il a emménagé à Paris, et le voici aux fourneaux du Hope Café et intronisé comme troisième associé.

Dans l’assiette justement ? Des basiques, pour omnivores et végétariens : soupes fraîches (6 €), burger succulent, bien garni de pommes de terre sautées et de salade (14 €) ou veggie burger à base de soja (12 €). Mais aussi un mélange de cuisines du monde : burger kefta, houmous, cumin et coriandre (12 €), nems tikka roulés dans une feuille de riz, sauce tomates et coriandre (6 € les deux), et bientôt, aux beaux jours, le retour des makis au boulgour, « car on a de plus en plus de demandes de plat végétariens », note Franck. Quand la cuisine est en rupture de buns bio de Moisan pour les burgers, les patrons vont se fournir dans les bonnes boulangeries du coin et le font savoir aux clients. Hormis ces rares péripéties, du ketchup à la bière bretonne, tous les produits sont bio, fournis par des grossistes spécialisés.

Le Hope Café, c’est aussi une épicerie bio avec des produits de qualité, provenant pour beaucoup de Voy Alimento (agar-agar, spiruline, confitures, maïs mauve, etc.), et un coin dédié au mouvement de lutte contre la pêche illégale Sea Shepherd, où sont vendus casquettes et T-Shirts. Pendant les trois ans qu’il aura fallu pour trouver ce local dans Paris, Franck et Pablo se sont même imaginés ouvrir « un Colette ou un Leroy Merlin du bio ». Un jour, peut-être ? Pour le moment, ce qui leur ferait plaisir, ce serait l’autorisation de planter une terrasse sur le bel espace juste devant. La bataille administrative est lancée, dans un contexte défavorable (les autorités ont plutôt tendance à freiner les restaurateurs). Mais au Hope Café, forcément, l’espoir est de mise…

(Photos : DR. Illustrations : Nicolas Hubesch.)

C'est une bien belle adresse parce que...

La cuisine est top. C’est un excellent burger restaurant « veggie friendly », mais pas seulement. Alexandre Nava, le chef, a plus d’une épice dans son sac et propose quelques bons plats aux parfums d’Asie.

Les produits bio valent le coup d’œil. Belle sélection de vins, de produits frais et d’épicerie sèche pour la maison.

Le lieu est agréable. Déco réussie (beaux matériaux, jolie lumière, chouette idée que ce vitrail pour dynamiser le fond de la salle), accueil des patrons à la fois cool et pro... on se sent bien.

+ de photos

  • Hope Café
  • Hope Café
  • Hope Café
  • Hope Café
  • Hope Café
  • Hope Café
  • Hope Café

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales