Le Bio d’Adam et Eve

41, rue Saint-Honoré
75001 Paris
www.lebiodadameteve.com et page Facebook

Horaires : du lundi au samedi, de 11h30 à 20h.

Contact e-mail : contact@ lebiodadameteve.com

Tél. : 09 82 36 94 57

Les + :

100 % bio

100 % engagé

100 % bon

Accueil charmant

Le Bio d’Adam et Eve : au bon plaisir originel

par Eric Lecluyse | 23-03-2012
Mots-clés : Le Bio d’Adam et Eve
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook

Omnivores, vegans, glutenophobes, faites-vous du bien chez Caroline Séguret. Un exceptionnel « deli » 100% bio.

La recette d’un bon restaurant bio n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut aimer faire la cuisine bien sûr, savoir quoi proposer à toutes les tribus (gourmands de tout, mais aussi végétariens, vegans, allergiques au gluten ou au lactose, adeptes de la raw food...), connaître les bons fournisseurs si possible locaux (sinon on se retrouve à acheter très cher des produits sans âme de Rungis), anticiper les aspects responsables (recyclage, limitation des emballages, produits de saison, etc.). Et être motivé bien sûr, la restauration exigeant un courage gargantuesque.

Caroline Séguret, qui a ouvert Le Bio d’Adam et Eve juste à côté des Halles en décembre 2011, a de la la chance : à seulement 31 ans, elle est dotée de toutes ces qualités. En plus, elle a le don d’évoquer avec passion ses engagements. Elle parle « traçabilité », « bio originelle », « éthique » et traduit toutes ces valeurs en actes.

L’amour du goût
Ingénieure de formation (dans l’agro-alimentaire), ancienne acheteuse chez Naturalia (toujours consultante occasionnelle pour le monde de la distribution bio), elle offre une palette de goûts unique dans sa cantine 100 % bio où elle emploie quatre personnes. Un vaste lieu qu’elle présente comme un « delicatessen » à l’anglaise, « pour déjeuner bio, snacker sain et déguster des pains gourmands à toute heure de la journée ».

Vous ne trouverez ici que des produits de producteurs bio locaux ou des meilleurs fournisseurs spécialistes de leur terroir (yaourts fermiers exclusivement, non homogénéisés, avec la petite couche de crème à la surface, pains de Patibio dont certains sans gluten...). Des étiquettes détaillent les ingrédients et précisent ce qui convient à qui.

Les plats inventifs sont soit livrés, soit cuisinés maison dans le vaste sous-sol. Comptez 9 € pour une salade, un dessert et du pain à volonté. Attention, à 3 € les 100 g, les gourmand(e)s peuvent voir le prix de leur plat chaud grimper rapidement.

Des choix stricts
Les laits végétaux (noisette, épeautre, amande, quinoa...) sont à l’honneur, en boisson ou dans les panna cotta. « J’adore, j’ai testé tous les blenders du marché pour faire du lait d’amande en moins d’une minute », explique Caroline Séguret.

Les produits raffinés ayant subi des processus violents de transformation (sucre blanc par exemple) sont en revanche bannis, tout comme l’eau en bouteille, les sodas chimiques, le beurre pasteurisé, la mayonnaise ou la gélatine de porc, même bio.

Après quelques mois, ce « déli » constitue doucement sa clientèle parmi les résidents du quartier, les touristes et les employés de bureau. Planqué au sud des Halles, le lieu n’est pas facile à trouver. Mais une fois qu’on l’a découvert, on s’en souvient longtemps. Et on revient vite.

C'est une bien belle adresse parce que...

L’engagement est sans compromis. Des restaurants 100 % bio aussi exigeants sur le choix de ses fournisseurs (pains et gâteaux Patibio, algues Aqua B, produits laitiers Gaborit, yaourts de M. Delon...), ainsi qu’en cuisine et en salle, vous en connaissez ? Nous, non. Pourtant on a bien cherché.

Ça change vraiment. Qu’ils soient livrés ou cuisinés sur place, les plats sont vraiment délicieux. Laissez-vous surprendre par les desserts à base de laits végétaux, vous ne le regretterez pas.

Tout est frais. Salades et sandwiches sont préparés sur place. Le principe, c’est « pas de gélules miraculeuses ni de repas à la calorie près : ici, on mange sain pour se faire plaisir et se faire du bien ».

+ de photos

  • Le Bio d'Adam et Eve
  • Le Bio d'Adam et Eve
  • Le Bio d'Adam et Eve
  • Le Bio d'Adam et Eve
  • Le Bio d'Adam et Eve
  • Le Bio d'Adam et Eve
  • Caroline Seguret

1 Message

  • On reconnait clairement la cantine bio, ses petits sandwichs et sa sauce japonaise dans l’emission Special Investigation sur Canal+, émission intitulèe "travailler plus pour gagner rien" (minute 25). La gérante, une petite blonde d’une quarantaine d’année embauche à la pelle des étudiantes pour des stages non rémunérés. Les étudiantes au lieu d’apprendre à mener une campagne de communication, prépare la vinaigrette japonaise, prépare les sandwichs, emballe les gateaux, fait la mise en place. Un vrai poste déguisé en stage.
    Consternant.

    Répondre à ce message

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales