Vélo électro

50, rue saint-Georges
75009 Paris
www.velo-electro.com

Horaires :
du mardi au vendredi (10h-14h30, 15h30-19h30) et le samedi (10h-19h30).

Contact e-mail :
contact@velo-electro.com

Téléphone :
01 42 81 56 14

Les + :

- Vaste choix de belles marques

- Conseils d’une vraie spécialiste

- Justes prix

- Qualité de l’accueil

Vélo Electro : et si on pédalait branché ?

par Eric Lecluyse | 15-12-2010
Mots-clés : boutique | vélo | Vélo Electro
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook

Envie de passer au vélo à assistance électrique ? Besoin des bons conseils de vrais pros ? Vous êtes au bon endroit.

Elle est gonflée Sophie Nenner. Il y a cinq ans, cette informaticienne gouailleuse découvre les vertus du VAE (vélo à assistance électrique), qui se contente alors de timides apparitions sur le bitume parisien. Le principe est simple : un moteur électrique décontracte plus ou moins (ça se règle) les mollets du valeureux en selle. Résultat : on avance sans peine, même dans les côtes, et on évite d’arriver ruisselant à destination. Le soir, on remonte la batterie dans l’appart’ pour quelques heures de recharge.

"Ça a vraiment été une révélation, comme de voir la Sainte-Vierge", assure cette "extra- terrestre qui a toujours fait du vélo". Basta ! Elle plaque tout, monte son affaire rue Saint-Georges, aidée par le Crédit coopératif. D’un côté de la rue, sa boutique mignonette où sont exposés des dizaines de modèles des plus belles marques (Kalkhoff, Sparta, Giant... à partir de 1500 euros) ; en face, l’atelier de réparation où s’activent deux as ès dérailleurs et cardans.

Bien lui en a pris : en 2009, 23 700 VAE se sont vendus en France, 64% de plus qu’en 2008 ! Avec le développement des pistes cyclables et la prime à l’achat offerte par la mairie (400 euros quand même...), roulez électrique à Paris devient un plaisir accessible. "Plus question de dire ’Je ne peux pas prendre le vélo, je travaille à 15 km’. Aujourd’hui, mes anciens collègues informaticiens qui riaient bien de ma ’lubie’ sont des clients !"

(Photos : Benjamin Turquier. Illustrations : Nicolas Hubesch.)

C'est une bien belle adresse parce que...

Sophie Nenner est prêteuse. "Il faut essayer", répète-t-elle. On peut choisir un modèle et s’en aller un moment pour voir si on est vraiment fait pour s’entendre. Pratique, la rue des Martyrs est à deux pas, on peut pousser jusqu’à Montmartre, histoire de tester l’assistance en conditions "extrêmes".

C’est du solide. Pas de modèles d’importation douteux avec des cadres "classiques" vaguement trafiqués. "Ici, on vend uniquement des modèles de spécialistes du vélo électrique." Posez vos questions : Sophie Nenner est incollable sur les vertus des uns et des autres...

Les tarifs sont raisonnables. Chez Vélo Electro, les prix sont serrés, mais ce n’est pas pour autant qu’on se rattrape sur les réparations. 18 euros le forfait crevaison arrière : qui dit mieux ?

1 Message

  • Vélo Electro : et si on pédalait branché ? 17 décembre 2010 18:47, par Michèle

    Bravo, j’applaudis des deux mains ! J’ai aussi fait le pas il y a presque deux ans, mais pas d’aide de la commune ici.. Nous avions deux voiture, j’ai revendu la mienne et on se débrouille avec mon VAE et une voiture.
    J’en ai testé 5 avant de tomber sur "le bon" et, comme pour le bidon de lessive, je ne le rendrais pour rien au monde ;o)

    Répondre à ce message

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales